CREATIVE DIRECTOR & PHOTOGRAPHER.

French born Niamey, Niger-based.
Passionate about intimate artistic & commercial experiences across design, video & photography.

T: (+227) 89343250


Email
Instagram
Video
Tumblr (blog)



Interview Addou 50,

Avant mon accident je partais régulièrement en Algérie travailler, mais un jour sur la route de retour notre voiture a roulé sur une mine. Suite à l’impact j’ai perdu ma jambe. J’ai perdu conscience et quand je me suis réveillé j’étais à l’hôpital à Arlit. J’ai été référé au centre de formation de l’association d’handicapé d’Agadez. Depuis j’ai eu grâce au CICR une prothèse qui me permet de faire toutes mes tâches quotidiennes. Puis avec le projet AGR « Activités Génératrices de Revenus », j’ai pu bénéficier d’un dont en matériels pour développer mon activité. Depuis j’ai un petit commerce ou je vends des chaussures et des vêtements. Je gagnais mieux ma vie avant, mais je suis heureux d’être toujours là. Ce que je gagne, c’est suffisant pour nourrir ma famille. Pour les autres personnes handicapées, c’est possible de s’en sortir. Le changement dépend de nous.





Interview Idrissa 37,

A l’âge de 9 ans je suis tombe malade, je ne pouvais plus me lever. J’ai eu beaucoup de fièvre et depuis je ne marche plus. Il y a quelques années, j’ai rencontré mon mari qui était handicape comme moi au centre de formation de l’association d’handicapé d’Agadez lors d’une formation. Mais depuis 4 ans je suis veuve. Je suis mère de 4 enfants, dont 2 vont à l’école. Grace à cette formation en couture j’ai pu bénéficier d’un appui en AGR « Activités Génératrices de Revenus » en couture. Puis j’ai eu obtenu une machine à coudre. Maintenant je confectionne des vêtements pour les enfants. J’ai reçu aussi un tricycle qui met de me déplacer. J’ai le soutient de ma famille. Je suis très heureuse, je travaille à la maison et j’arrive à vendre tout ce que je produis. Ce qui me permet de nourrir ma famille. Je souhaite que les femmes puissent suivre ces formations afin d’être indépendantes.





Interview Ramatou 51,

Je voyagé vers Agadez dans un camion et nous avons eu un accident. Après cet accident et je suis tombé malade pendant une période de 7 mois. J’ai eu une grosse infection au pied et ils ont dû m’amputer une partie de ma jambe. J’avais 40 ans quand cela est arrivée. J’ai fait quelques recherches et j’ai été orienté vers le CICR. Au début je marchais avec des béquilles mais j’ai pu bénéficier d’une prothèse. Suite à cela, j’ai fait de la rééducation pour m’habituer à celle-ci. « Je suis redevenu une personne normale ». Depuis j’ai aussi bénéficier d’un appui en activités génératrices de revenus « AGR » en couture au centre de formation des handicapés d’Agadez. Avec la machine à coudre que j’ai reçu, je confectionne des draps et autres accessoires pour les femmes.J’ai beaucoup de chance car je vie dans la maison de ma famille et depuis la mort de mon mari c’est moi qui subviens aux besoins de ma famille. J’ai la charge de mes 4 enfants et beaucoup de petits enfants. Nous nous entraidons entre mes enfants et moi.Cette amputation a été difficile pour moi, mais elle a transformé ma vie car elle m’a obligé à aller de l’avant et depuis 2009, je suis volontaire à la croix rouge du Niger pour aider les autres femmes.





Interview Moussa 32,

J’ai décidé de partir vers la Libye pour des raisons économiques. Sur la route, notre véhicule a roulé sur une mine. J’ai été touché aux deux jambes. La première jambe a été amputé sur place et pour la seconde les os étaient broyés. J’ai pu être rapatrié sur Agadez afin d’être pris en charge. Les médecins ont amputé la seconde jambe. Au début je marchais sur mes genoux, mais j’ai été référé vers le centre de formation des handicapés d’Agadez. « On m’a dit là-bas que je pourrais être assisté par des prothèses, mais je n’y ai jamais cru ». Pourtant cela est arrivé dans le cadre du programme PRP j’ai pu bénéficier de deux prothèses et avec le projet AGR « Activités Génératrices de Revenus », j’ai pu bénéficier d’une subvention pour développer son activité de confection et tissage de chaises. J’ai suivi une formation en tressage de chaises et lits au centre de formation de l’association d’handicapé d’Agadez. Grace à cela maintenant je suis autonome. J’arrive à nourrir ma famille et j’ai pu m’acheter une maison.



BACK